Philosophie

0470LEO-PM-LME-ADA-1DC

Paru le:  30-10-2020

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-374-5

Ean:  9782363923745

Prix:  16 €

Caractéristiques: 
152 pages

Genre:  Sciences Humaines et Sociales, Lettres

Thème:  Philosophie

Thèmes associés: 

0470LEO-PM-LME-ADA-4DC

Le monde existe-t-il?

Les objets qui nous entourent existent-ils réellement par eux-mêmes, indépendamment de tout observateur, ou bien ne sont-ils que des constructions de notre esprit, comme peut l’être le monde virtuel décrit dans la trilogie «Mat

Patrice-MICOLON-NB

Patrice Micolon est ingénieur de formation, il a effectué l’essentiel d’une carrière de chef de projet, puis de cadre administratif, au sein d’un grand centre de recherche fondamentale en physique. « Le monde existe-t-il ? » est son premier ouvrage. Il est le fruit de réflexions aux frontières de la science et de la philosophie, conduites dans un environnement intellectuel particulièrement riche et stimulant.

Qu’est-ce que le monde qui nous entoure ? Quelle réalité peut-elle bien se cacher derrière nos perceptions ? Lorsque je dis que ceci ou cela existe, qu’entends-je au juste par « existe »? Au nombre des grandes questions qui se sont très tôt posées à l’humanité figure l’interrogation sur la nature profonde du monde constitué des objets qui nous entourent: celui-là et ceuxci existent-ils réellement par eux-mêmes, indépendamment de tout observateur, ou bien ne sont-ils que des constructions de notre esprit, comme peut l’être le monde virtuel décrit dans la trilogie «Matrix» des Wachowski?

Quel est au juste le statut existentiel de Louis XIV ? Qu’est-ce qu’une fourmi peut connaître du monde ? Combien existe-t-il d’objets qui n’existent pas? Une pierre est-elle constituée d’atomes ? Un atome d’un élément radioactif est-il lui-même radioactif ? Nos actes sont-ils causés par des évé- nements du passé, ou sont-ils la conséquence de nos représentations du futur? Le réel est-il le stade ultime d’une dégradation, celui du champ des possibles ? Le lan- gage est-il un moyen d’exprimer la pensée, ou un moyen de la générer ? Et à la toute fin des fins, peut-on avoir la prétention de traiter de ces questions sans être Kant, Kierkegaard ou Heidegger ? C’est le pari de cette « prome- nade ontologique » dont la seule prétention au mérite réside dans la mise en œuvre d’un langage simple, décrivant des situations du quotidien. Au lecteur de juger.

PhilosophiePascal Bonchamp