Nouveautés

0457LEO-CB-Co.1DC

Paru le:  30-10-2019

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-361-5

Ean:  9782363923615

Prix:  22 €

Caractéristiques: 
410 pages

Genre:  Médecine

Thème:  Medecine

Thèmes associés: 

0457LEO-CB-Co.4DC

Cholésterol

Ce que votre médecin devrait savoir Que dit la science?

Si les gens faisaient simplement quatre choses simples: ne pas fumer, faire de l’exercice physique une demi-heure par jour, adopter un régime alimentaire qui met l’accent sur les aliments à base de plantes entières et ne pas devenir obèse...

Pendant de nombreuses années le cholestérol a été une cible pour ses détracteurs, «Cholestérol delirium », «Arnaque», « Mensonges et propagande», l’idée était que l’on désinformé les professionnels de la santé ainsi que le public. A l’époque, ils s’insurgeaient de faire diminuer le taux de cholestérol avec des statines et puisque le cholestérol était «innocent» dans les maladies cardiovasculaires, la pertinence du traitement n’était pas fondée. Oui, comme nous le verrons les statines sont dangereuses mais malheureusement nécessaires dans certains cas. Contrairement à ceux qui ont fait le choix de la diététique. Mais est-ce pour autant que le cholestérol est « innocent »? Quelques années et des centaines d’études scientifiques plus tard, pouvons-nous répondre à cette question? Le titre de l’ouvrage ne laisse guère de suspense sur la réponse.

La plupart des gens vont voir leur médecin pour des maladies qui auraient pu être prévenues, mais la médecine du mode de vie ne consiste pas seulement à prévenir les maladies chroniques, mais également à les traiter, et pas seulement au traitement de la maladie, mais au traitement des causes de la maladie.
Si les gens faisaient simplement quatre choses simples : ne pas fumer, faire de l’exercice physique une demi-heure par jour, adopter un régime alimentaire qui met l’accent sur les aliments à base de plantes entières et ne pas devenir obèse, cela pourrait prévenir la plupart des cas de diabète et de crises cardiaques, la moitié des accidents vasculaires cérébraux et un tiers des cancers.
Même des changements modestes peuvent être plus efficaces que presque toute autre intervention médicale pour réduire les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle, les insuffisances cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer, le diabète et la mortalité toutes causes confondues. Les
principales différences entre la médecine conventionnelle et la médecine du mode de vie est qu’au lieu de traiter uniquement les facteurs de risque on traite les causes sous-jacentes de la maladie.

NouveautésGuillaume Sire