Littérature générale

203leo-jp-lc1dcs.jpg

Paru le:  23-06-2017

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-107-9

Ean:  9782363921079

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
234 pages

Genre:  Roman

Thème:  Littérature générale

Thèmes associés: 

203leo-jp-lc4dcs.jpg

La conversion

« L’homme ne connaîtra jamais le bonheur s’il ne nourrit pas son âme autant qu’il nourrit son corps » (Rabbi Menahem Shneerson).

0203leo-lc-photo-jparientis.jpg

Jacques Parienti a écrit de nombreux ouvrages dans le domaine de l’expertise médicale et notamment dans la traumatologie du sport. Sa thèse de docteur en médecine acquise, il a occupé le poste de médecin de l’équipe de football de l’olympique gymnaste club de Nice (OGC Nice) pendant une vingtaine d’années. Il a soigné de nombreux sportifs de haut niveau. Il a eu le pri- vilège d’expertiser le célèbre tennisman Bjön Borg, gagnant de nombreux Rolland Garros et qui a été sacré «sportif du siècle ».

Daniel la quarantaine est un médecin du sport installé à Nice. Issu d’une famille juive « pied-noir », il est marié à Estelle avec qui il a eu deux enfants. Estelle n’est pas juive. Il mène une existence dissolue dans le paraître et le luxe. La mort de sa mère Maina va constituer un changement radical de sa vie à travers sa rencontre avec le Rav Samuel, son «tuteur de résilience». Ce dernier devient son véritable ami. Il va le conduire progressivement vers une voie spirituelle et religieuse que celui-ci avait ignorée de très nombreuses années. D’un autre côté, Daniel va faire naître chez Samuel des plaisirs épicuriens insoupçonnés. Dans ce roman d’amitié et d’amour, le lecteur pourra vagabonder dans le microcosme du sport, de la médecine, du luxe mais aussi dans celui de la méditation et de l’au-delà. Entre Isaac, le fils de Daniel, et sa Grand-Mère Maina un pacte s’est noué juste avant le décès de cette dernière. Une mission a été confiée à ce jeune garçon. Va-t-il pouvoir l’accomplir?

Comme tous les praticiens charismatiques, séduisants, charmeurs et élégants, il éprouvait en permanence le besoin de s’affirmer, de s’imposer, de dominer, et résistait mal à la tentation de parader. Médecin d’exception, passionné de foot, et dragueur impénitent, il était aussi sous l’emprise irrépressible des jeux de hasard. Les casinos, les champs de courses, se chargeaient de lui faire perdre inexorablement un argent par ailleurs facile- ment gagné. Estelle supportait tout cela sans contrariété apparente, d’autant qu’à sa manière avec sa cour d’admirateurs, elle aussi menait une sorte de double vie. Daniel, de son côté ne s’offusquait pas de cette conduite apparemment superficielle, et profitait de la situation en tirant de celle-ci un sentiment de fierté. Il était flatté d’être « le Mari » choisi par une femme aussi belle et appréciée.
.