Essais littéraires

124-JZ-LVC-1DC

Paru le:  30-11-2012

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-028-7

Ean:  9782363920287

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
203 pages

Genre:  Documents

Thème:  Essais

Thèmes associés: 

Préface :
Boris Cyrulnik

124-JZ-LVC-4DC

Les vendeurs de cigarettes

L’horreur et la merveille. C’est peut être ce qui caractérise la condition humaine?

photo_JZ_NB

Joseph Ziemian fut un combattant appartenant à la résistance juive pendant la seconde guerre mondiale. Il survécut à la destruction du ghetto de Varsovie. Malgré tout ce qu'il avait vu des cruelles réalités de la guerre, il fut stupéfait lorsqu' il rencontra dans la rue une bande de filles et garçons juifs en haillons. Malgré la haine ambiante et leur vie en danger à chaque instant, ces enfants se débrouillaient pour survivre. Ziemian devint rapidement leur protecteur. Grâce au journal qu'il tint des faits marquants de cette période, il a réuni leurs histoires extraordinaires, et parfois poignantes. A l'origine ce récit fut écrit en polonais, et son épouse Janina Ziemian en fit la traduction en hébreu pour la première édition parue en Israël. joseph Ziemian s'est éteint en Israël en I971.

Joëlle Perelberg est par ailleurs auteur et traductrice. Impliquée dans la préservation de la culture juive et de la mémoire, une révélation fortuite d'un membre de son entourage lui mit ce livre entre les mains.

La communauté juive de Varsovie existe depuis près de sept siècles. À l’origine ses membres vivaient principalement du commerce et de l’artisanat. Mais avec le temps, ils ont vu s’ouvrir à eux d’autres professions, contribuant ainsi au développement de la science, des lettres et des arts en Pologne. En 1939 Varsovie comptait à peu près 400 000 Juifs, c’était la plus importante communauté juive d’Europe. Aujourd’hui ils ne sont plus que quelques milliers. À l’époque les Juifs vivaient essentiellement dans le quartier nord de la ville, autour des rues Nalewki, Gesia, Franciszkanska, Zamenhoff, Smocza et Muranowska. La communauté avait ses propres écoles. Sa vie culturelle florissante s’exprimait dans la littérature – aussi bien en polonais qu’en yiddish et en hébreu –, la philosophie, les arts et la presse en rapide progression.

Les vendeurs de cigarettes raconte l'histoire stupéfiante et véridique d'un groupe d'enfants Juifs qui ont réussi â s'échapper du ghetto de Varsovie en 1942 et à survivre dans la section aryenne de la ville occupée par les Nazis. Après la destruction du ghetto, ces enfants se sont rapprochés et entraidés mutuellement. Condamnés à mort, pourchassés de partout, ils ont gagné leur vie en faisant du trafic de cigarettes sur la Place des Trois Croix - où l'auteur, un membre de la Résistance Juive Polonaise, les a rencontrés et aidés. C'est lui qui raconte leur histoire à partir des notes qu'il a prises pendant la guerre. Plusieurs des enfants ont été arrêtés et tués, mais la plupart ont survécu et ont eu une vie épanouissante.
Les vendeurs de cigarettes est non seulement un document historique objectif mais aussi le récit d'un drame intensément humain, le plus impressionnant étant que ce sont les faits qui parlent d'eux-mêmes. Et c'est bien vrai, car nul ne peut s'empêcher d'être profondément ému par le courage et les ressources de ces enfants.

Essais littérairesEthique & écritureLes vendeurs de cigarettes