Collections
0313LEO-JPM-APN-1DC

Paru le:  30-10-2020

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-217-5

Ean:  9782363922175

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
234 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

0313LEO-JPM-APN-4DC

Années Pieds Noirs

J’ai connu, je continue de partager mon big bang avec de multiples compagnons du siècle.

JPM-Photo-NB

Né à Mostaganem en 1927, Jean-Pierre Millecam a consacré toute son œuvre, écrite durant plus d’un demi-siècle, à l’Algérie et au Maroc, dont il est l’un des témoins historique. Professeur, il publie son premier roman, en 1951, sous les auspices d’Albert Camus, Hector et le Monstre, chez Gallimard. Plusieurs de ses titres seront, par la suite, sélectionnés pour des prix (Fémina, Goncourt, Renaudot...). Certains critiques littéraires lui ont également prédit le Nobel.

À quoi tenait l’implantation de ma famille en Algérie Mon grand-père maternel, Henri Balland, avait mis? les pieds dans ce pays dès l’âge de six ans. L’enfant s’était contenté de suivre, d’Oran jusqu’aux portes du désert, sa mère, Philomène. Son père faisait le coup de feu dans un village nommé alors Géryville. La terrible Philomène, pour rejoindre son mari, n’avait pas hésité à exercer le métier de cantinière dans le régiment qui gagnait ce bled, pour se porter au secours des troupes enfermées dans la redoute Pasquet : là, ces soldats de colonisation luttaient contre l’assaut des tribus rassemblées sous le commandement d’un célèbre fils du pays: Bouhamama.

Années pieds-noirs est un roman vécu par l’auteur entre sa naissance et sa vingtième année, c’est-à-dire l’époque où se signalent les prémices de la guerre d’Algérie.Années pieds-noirs est un roman vécu par l’auteur entre sa naissance et sa vingtième année, c’est-à-dire l’époque où se signalent les prémices de la guerre d’Algérie.À l’automne 1968, Millecam retourne au Maroc. C’est successive- ment à Oran, Rabat, et Casablanca, que Millecam écrira toutes ses oeuvres.Pendant ces vingt années, l’enfant, puis l’adolescent, puis l’étu- diant verra se dérouler les péripéties qui affectent le monde et sa famille, d’honorables Pied-noirs. En-deçà de la Méditerranée, depuis les bords volcaniques de l’Oranie, il verra se succéder, sous le Front populaire, les haines gauche-droite, puis « la drôle de guerre », suivie du débarquement libérateur des G.I. de Roosevelt, l’arrivée du géné- ral De Gaulle à Alger : ces multiples péripéties, jointes à la défaite de Hitler à Stalingrad, élargiront considérablement sa vision de l’univers. Il est vrai que la ville d’Oran, pendant quelques trimestres, ne s’est pas bornée à figurer le décor de la Peste camusienne : le port de cette ville a été le plus actif de la Planète en guerre : on y débarquait tout le matériel qui servait la campagne de Tunisie, puis la campagne d’Italie.