0378LEO-GC-LTD-1DC

Paru le:  30-06-2018

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-282-3

Ean:  9782363922823

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
216 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

0378LEO-GC-LTD-4DC

La Tentation du Divin

Le véritable exil n’est pas d’être arraché à son pays, c’est d’y vivre et de n’y plus rien retrouver de ce qui le faisait aimer.

DR-CHARPENTIER-NB

Chirurgien de la femme, spécialiste de la fécondation in vitro depuis plus de trente ans, Gilles Charpentier, après Au Nom du Diable, du Vice et du Mauvais Esprit et Ciel… Dieu ! Clôture sa trilogie avec la Tentation du Divin, un « happy end » qui ne laisse pas le lecteur sans interrogations. La petite musique qui se dégage de l’écriture si particulière de l’auteur nous entraîne dans ses doutes et réveille les nôtres. Vénéneux et séduisant.

La tentation du divin est la troisième étape d’un voyage d’amour qui commença par Au nom du diable, du vice et du mauvais esprit. L’histoire chaotique de JC Satan, un diable amoureux fou d’une femme autonome et moderne qui n’avait pas besoin d’homme pour vivre. Aujourd’hui livrés aux réseaux sociaux et aux sites de rencontre on n’avait plus besoin d’amour pour se rencontrer, ni pour faire des enfants. Les incubateurs de fécondation in vitro s’en chargeaient. Heureusement JC confiera son âme à un Toucan qui le guidera dans ce labyrinthe sociétal.

JC Satan est Dieu grâce à un implant d’intelligence artificielle. Mais pourquoi faire ? Endiguer le chaos consumériste de son peuple asservi ? Vivre les romances bibliques de son histoire ? A quelle spiritualité les êtres se raccrochent-ils alors qu’ils sont en panne dans la haine de tous les jours ? JC s’enlise dans ce monde comme dans des sables mouvants. Le paradoxe est qu’il découvre sa poésie et sa liberté. Ne devra-t-il pas inventer un Dieu cybernétique pour donner une raison de vivre à ses concitoyens ? Et l’amour ? Devra-t-il jeter son implant cérébral et son habit de Dieu pour retrouver sa bien aimée ? N’est-ce pas là le paradoxe de l’immortalité d’être accessible grâce au sacrifice de l’humanité ? Comment vivre l’éternel avec elle et cueillir des nénuphars entre deux baisers de miel ?