CollectionsLes causes éperdues
89-PM-EnPassant-1DC

Paru le:  15-12-2011

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-004-1

Ean:  9782363920041

Prix:  18 €

Caractéristiques: 
285 pages

Genre:  Romans

Thème:  Romansdegenre

Thèmes associés: 

89-PM-EnPassant-4DC

En passant

Je ne sais pas l’être. Je peins le passage: non un passage d’un âge à un autre… mais de jour en jour, de minute en minute.

0205leo-ujc-photo-pmannoni

Philosophe et psychologue, ancien enseignant chercheur à l'Université de Nice, Pierre Mannoni a ponctué sa vie professionnelle de publications touchant le domaine de la psychologie, notamment les problématiques personnelles et sociétales. Dans le présent ouvrage, il s'intéresse aux aspects tant psychologiques que philosophiques des relations à soi et à autrui.

C’était une belle journée qui commençait. Cette fois on pouvait croire que la saison chaude ne tarderait plus. On le devinait à quelques signes, ici et là, la tiédeur de l’air, la couleur du ciel, encore qu’indécise à cette heure, des bouffées de parfums qui parcouraient l’espace comme des respirations.
L’été, proche maintenant, refoulait le temps maussade. Ses prémices s’étaient fait attendre cette année davantage que les précédentes, mais ils arrivaient enfin.

Le monde est fait d'une succession de rencontres occasionnelles et de situations hasardeuses. La pensée commune les interprète comme autant d'événements qu'il lui faut examiner, évaluer, juger. Elle se donne, de diverses manières mais de façon constante, pour but de faire exister ce qui existe en lui conférant un sens. Or, il s'agit là d'une démarche problématique dans son principe même. Au mieux, en effet, si l'on ne veut pas être le jouet des illusions que l'on crée soi-même (ou d'autres, peu importe si on les partage), doit-on s'en tenir à être témoin de la vie des autres et de la sienne propre, ainsi que de tout ce qui y survient, en se plaçant à une certaine distance, «en retrait», détaché si l'on veut, spectateur ne participant au déroulement de ce qui arrive que par le regard qu'on y porte, en passant.