Art et Beaux Livres

LFF-1DC

Paru le:  15-12-2011

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-001-0

Ean:  9782363920010

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
109 pages

Genre:  Arts

Thème:  Art

Thèmes associés: 

LFF-4DC

La femme fantasmée par les peintres du XVe au XXe siècle

La déesse de l’Olympe trouve un rôle nouveau pour un public qui n’y croit pas.

0140leo-lcdv-photo-cloubet-s

Christian Loubet est professeur à l’Université de Nice de 1966 à 2003 en Histoire de l’Art et des Mentalités modernes. Conférencier, animateur de nombreux Colloques et Cycles d’enseignement supérieur dans les Universités ou les Musées.

Au commencement il y eût l’icône de la Vierge Marie. C’est-à-dire la représentation canonique d’une Vierge devenue mère d’un Enfant divin par l’opération du Saint Esprit, quasiment divinisée dans la fonction de « mère sublime universelle ». A révérer. Modèle de féminité spécifique. Parallèlement les imagiers du Moyen-âge roman et gothique multiplièrent la représentation d’un anti-modèle, Eve, la première femme qui céda au tentateur, entraînant l’homme dans la désobéissance, figurée le plus souvent à l’instant même de la transgression.

Après le Cortège des Vanités et l'Explosion de la Figure, Christian Loubet déploie le kaléidoscope des «images» de femmes surgies dans les fantasmes des peintres depuis la Renaissance jusqu'à nos jours, de Botticelli à Rubens et de Klimt à Balthus. De la Vierge à Vénus, des Odalisques aux Vahinés, des femmes fatales à la femme-enfant, l'imaginaire des hommes a inventé des archétypes qui canalisent leurs rêves et exorcisent leurs angoisses. Dans ce répertoire, la figure féminine apparaît bien, comme dans le titre du recueil de Max Ernst, la Femme Cent têtes. Celle «sur laquelle le temps n'a pas de prise», demeure inaccessible et toujours mystérieuse. Le corps de tous les désirs ...

Art & Beaux Livres Repères d’ArtLa femme fantasmée par les peintres du XVe au XXe siècle