A paraître

0590LEO-HD-CNLA-1DC

Paru le:  30-09-2022

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-495-7

Ean:  9782363924957

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
264 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Histoire

Thèmes associés: 

0590LEO-HD-CNLA-4DC

C’est nous les africains

Si l’Algérie était leur pays, la France était leur Patrie.

Dr Henry Deloupy-NB

Lieutenant-colonel de réserve, le docteur Henry DELOUPY est chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1939–1945 et titulaire de trois citations dont une à l’ordre de l’Armée.

À l’occasion de l’anniversaire des soixante ans des Accords d’Évian, il nous a semblé intéressant de rééditer le carnet de route, de septembre 1943 à juillet 1945, du médecin-chef du 2ème Régiment de cuirassiers de la 1ère Division blindée. Paru en 1967, et rapidement épuisé, ce témoignage unique du Dr Henry DELOUPY est dédié aux « Martin, Lopez, Mohamed et tant d’autres, venus d’au-delà des mers et tombés au combat pour la Libération de la France. » Réédité en 1990 par le Service historique de l’armée de terre et à nouveau épuisé, il rappelle le sacrifice des soldats de « l’Armée d’Afrique » venus d’Algérie pour libérer la métropole, dont la plupart n’avaient jamais foulé le sol.

Il nous a paru opportun de rajouter, en contrepoint de son journal de bord, celui de son fils aîné qui a participé à la guerre d’Algérie quinze ans plus tard.

Voici des notes de guerre, écrites au jour le jour : elles reflètent assez bien notre état d’âme d’alors.
Je les ai prises pour moi seul, pour mieux conserver le souvenir de la campagne inoubliable qui se termina par la libération de la France.
En les rédigeant, je n’ai jamais pensé à livrer ces pages au public.
Pourquoi les éditer aujourd’hui ?
Parce que, « les choses étant ce qu’elles sont », ce récit donnera peut-être à réfléchir à bien des gens qui oublient volontiers d’où vinrent les soldats français libérateurs de Paris, Toulon, Marseille et Strasbourg…
« C’est nous les Africains »…
Comme ils le chantaient avec orgueil !

A paraîtreJ'ai envie de vous direC’est nous les africains