Fonds

94-MC-LBS-1DC

Paru le:  10-09-2010

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-915741-90-2

Ean:  9782915741902

Prix:  18 €

Caractéristiques: 
226 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

94-MC-LBS-4DC

Le bonheur est subjectif

Or le bonheur est quelque chose de tout à fait subjectif.

0298leo-bm-vli-photonbok

Bessa Myftiu, née à Tirana, est une romancière, poète, conteuse, essayiste, traductrice, critique littéraire, journaliste, scénariste et actrice établie à Genève, en Suisse romande, de nationalité suisse et albanaise. Fille de l'écrivain dissident Mehmet Myftiu, Bessa Myftiu fait des études de lettres à l'université de Tirana et par la suite elle enseigne la littérature à l'université Aleksandër Xhuvani d'Elbasan. Elle devient ensuite journaliste pour le magazine littéraire et artistique albanais La scène et l'écran. Elle émigre en Suisse en 1991 et s'établit à Genève dès 1992, passant son doctorat et devenant enseignante à l'université de Genève en faculté des Sciences de l'éducation, tout en poursuivant en parallèle ses activités dans les domaines de l'écriture et du cinéma. Depuis 2013, elle enseigne à la Haute École Pédagogique de Lausanne. Elle est par ailleurs membre de la Société Genevoise des Écrivains.

Goethe prétend : « Rien n’est plus difficile à supporter qu’une série de beaux jours ». Freud qui le cite dans « Malaise dans la civilisation » n’est pas loin d’être d’accord avec lui, même s’il estime qu’il exagère. En effet, personne ne vit constamment dans le bonheur, ce serait insupportable à la longue pour un être humain car il lui serait impossible de sentir la différence entre un moment et un autre. Le bonheur est toujours précaire, éphémère, épisodique.

Le bonheur reste le but ultime de la philosophie, de la littérature, de la psychanalyse et des sciences humaines. Toutes ces disciplines n'ont au fond d'autre objectif que d'améliorer la vie des hommes, de diminuer leur souffrance, d'augmenter leur plaisir. Le bonheur est peut-être dans la vie l'affaire la plus sérieuse, raison pour laquelle nous avons décidé de nous risquer à l'évoquer en hommage à Mireille Cifali.