CollectionsJ'ai envie de vous direOn ne meurt que deux fois
0565LEO-JPG-OMDF.1DC

Paru le:  05-09-2022

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-470-4

Ean:  9782363924704

Prix:  24 €

Caractéristiques: 
296 pages

Genre:  Roman

Thème:  Romansdegenre

Thèmes associés: 

0565LEO-JPG-OMDF.4DC

On ne meurt que deux fois

Les volcans d’Auvergne sont monogéniques. Ce qui signifie qu’ils n’entrent qu’une seule fois en éruption...

JP-Gourevitch-NB

Jean-Paul Gourévitch est l’auteur inclassable de 88 ouvrages, commissaire de 6 expositions internationales et créateur de 5 jeux. Il a publié chez Ovadia Grilles Mortelles, premier roman interactif à base de mots croisés, Le piège, premier docu-récit édité en France et La tentation Zemmour et le Grand Remplacement, analyse scientifique (et non politique !) d’un thème d’actualité...

Dans le Massif Central, de petites secousses telluriques inquiètent. Et si les volcans d’Auvergne se réveillaient ? Les habitants sont prompts à accuser Démétrios, une vedette du star system, mi-gourou, mi-magicien, installé dans la région. Il a pris sous son égide pour la régulariser la jeune et belle Silvia, une sans-papière africaine, qui a entrepris, sous la direction du professeur Léon-Jean Berger, une thèse sur les griots modernes dont il serait le symbole.

Orphée-Démétrios, Eurydice-Silvia, le berger Aristée-professeur Berger, c’est la transposition au XXIème siècle du mythe d’Orphée dans un roman de terroir qui exalte le patrimoine touristique, culturel et gastronomique de la région Auvergne. Mais la descente aux enfers va s’accomplir inexorablement. Les héros pourront-ils échapper à leur destin ?

La première secousse se produisit vers 5 h 45 au lieu-dit La Chevrelière sur les pentes du Puy Chavaroche à 15 kilomètres au sud–ouest de Salers. Au premier étage de son buron récemment rénové avec l’aide du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, Emile Missilier ne dormait pas. Depuis une heure, il entendait ses vaches meugler sinistrement à l’extérieur de l’étable. Avaient-elles enfoncé les portes pour se répandre dans le pré ? Les décharges électriques de la clôture auraient dû les arrêter ! Après avoir hésité à réveiller Emilienne, son épouse, qui ronflait bruyamment, la tête tournée vers le crucifix accroché au-dessus du radio réveil, il s’était levé, et avait entrouvert les volets.