CollectionsLa Petite CollectionIntroduction à l'œuvre du Rabbin Hirsch
0226leo-iorh-1dcs.jpg

Paru le:  30-01-2015

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-130-7

Ean:  9782363921307

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
236 pages

Genre:  Essai

Thème:  Histoire

Thèmes associés: 

0226leo-iorh-4dcs.jpg

Introduction à l'œuvre du Rabbin Hirsch

La recherche de la vérité est toujours constituée par la démarche d’un homme à rendre manifeste un sens qui concerne la réalité dans son ensemble

0226leo-iorh-photo-jamars.jpg

Jacques Amar est maître de conférences en droit privé HDR à l'Université Paris-Dauphine, I2D, il est Docteur en droit, Docteur en sociologie, et diplômé de l’IEP Paris.Il est également vice-président de l’association Schibboleth - Actualités de Freud.

Le rabbin Samson Raphaël Hirsch (1808-1888) est l’une des figures les plus importantes du judaïsme moderne. Partisan de l’émancipation des Juifs, partisan également de l’introduction des matières profanes dans le cursus des études juives, le rabbin Hirsch a laissé une œuvre monumentale dans laquelle il démontre la compatibilité de ces évolutions avec une pratique traditionnelle des commandements. Opposant inlassable au judaïsme libéral, il est à l’origine du mouvement de sécession des communautés juives orthodoxes en Allemagne au XIXème siècle ; il est considéré comme l’inspirateur du courant néo-orthodoxe largement représenté aujourd’hui en Israël et aux Etats-Unis. Son action comme ses écrits définissent le cadre dans lequel les travaux d’auteurs aussi divers qu’Hermann Cohen, Franz Rosenzweig ou encore Moses Hess, l’auteur de l’ouvrage fondateur du sionisme Rome et Jérusalem, constituent autant de réponses aux thèses développées par le rabbin Hirsch.

Le présent livre introduit pour la première fois en français aux principales facettes de l’œuvre de ce rabbin. Hirsch se confronte tour à tour à Darwin, s’inspire de Kant, Fichte ou Hegel pour conforter la tradition juive. Ses écrits questionnent tout autant la notion de philosophie juive qu’ils constituent l’une des reformulations les plus impressionnantes de l’identité juive à l’époque de l’émancipation et plus encore de l’émergence de la problématique sioniste. Présentation d’une œuvre, analyse critique de la notion de philosophie juive, exposé des tensions au sein du judaïsme, cet ouvrage tente aussi d’esquisser en filigrane une réflexion sur l’identité juive à l’époque moderne.