CollectionsHistoires & DestinéesDu ghetto au maquis (1705 - 1944)
0393LEO-MP-DGM-1DC

Paru le:  30-10-2019

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-297-7

Ean:  9782363922977

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
236 pages

Genre:  Histoire

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

0393LEO-MP-DGM-4DC

Du ghetto au maquis (1705 - 1944)

L’histoire c’est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères

Mireille-PROVANSAL-NB

Mireille PROVANSAL est née en 1946 à Nice, où elle a vécu jusqu’à la fin de ses études secondaires. Agrégée de géographie, ancienne élève de l’Ecole Normale supérieure, professeur à l’Université d’Aix-Marseille, elle a consacré ses recherches aux sciences de l’environnement, dans une collaboration soutenue avec les historiens. Descendante d’une lignée paternelle juive d’origine lorraine, fille et petite fille de résistants des maquis bas-alpins, elle est passionnée d’histoire et de montagne. Dans la tradition de l’engagement social de sa famille, elle aussi est active au sein de d’associations d’aide aux étrangers. Ce livre est un témoignage de ces engagements et de ces intérêts.

Pour qui aime le passé, qui n’a pas rêvé de remonter ainsi la trame des siècles et retrouver les siens jusque dans les siècles les plus reculés? Mais rares sont ceux qui peuvent faire mieux que dessiner un simple arbre généalogique répertoriant sèchement les dates de vie et de mort, celle des épousailles aussi, sans rien révéler toutefois de la vie concrète des ancêtres. Que frent-ils du temps qui leur fut donné sur cette terre ? On l’ignore généralement, à moins de faire partie d’une famille qui, à titre ou à un autre, a marqué sufsamment son époque pour qu’on en retienne quelque chose. Mais il se peut que ces ancêtres, tout modestes qu’ils furent, aient pris soin de laisser des traces de leur existence à leurs descendants.

Renée a inscrit au dos d’une photo d’identité prise en novembre 1919 «j’ai vieilli! Tête de petite juive!». […] Son visage rond, son nez et ses lèvres un peu épais, ses cheveux noirs lui donnent un type bien reconnaissable. Elle n’est pas laide tant s’en faut, mais se trouve laide. Laide parce que juive ? Les caricatures antisémites insistent sur la laideur repoussante des juifs. Il est bien possible que ma grand-mère intériorise et retourne contre elle cette agressivité. «Avec ces archives, témoignage rare et bouleversant, Mireille Provansal raconte l’histoire d’une famille juive sur presque deux siècles. Mais c’est plus que cela. L’histoire déroulée ici est aussi une histoire de la France entre la fn du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle. Car depuis l’ancêtre médecin à Metz où ses coreligionnaires étaient tolérés, renfermés dans le ghetto de plus en plus surpeuplé, jusqu’au résistant que fut son grand-père, les Juifs ont été intimement mêlés à tous les mouvements de la société française. »