CollectionsL’Eczéma, est-ce vraiment dans la tête ?
40-ACD-AuRythmeDeLaVie-1DC

Paru le:  28-10-2008

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-915741-31-5

Ean:  9782915741315

Prix:  14 €

Caractéristiques: 
154 pages

Genre:  Philosophie

Thème:  Philosophie

Thèmes associés: 

40-ACD-AuRythmeDeLaVie-4DC

Au rythme de la vie

Le rythme est son exercice même

Anne-Claire Désesquelles, médaille d'or d'analyse musicale au Conservatoire de Lyon, agrégée de philosophie, docteur en philosophie, professeur de Première Supérieure à Lyon

On réduit souvent le rythme à la répétition d’une scansion à intervalles fixes, ou à la récurrence régulière d’un événement. Ainsi évoque-t-on une musique rythmée, comme celle d’un régiment, lorsqu’elle fait entendre une pulsation forte à laquelle se soumettent des durées égales et prévisibles. De même dit-on parfois que le temps du calendrier est rythmé par le retour des saisons et des fêtes, et par le recommencement des jours, des mois, des années. Indépendant de la variété des événements qui s’y produisent, le rythme est ainsi considéré comme une sorte de métronome du devenir.

Le rythme n'est pas ce simple métronome du devenir auquel on l'identifie souvent.
N'est véritablement rythmé qu'un processus s'organisant spontanément par impulsions successives, comme le suggère si puissamment la danse.
Alternant tensions et détentes, efforts et repos, élans et retombées, une telle souplesse caractérise la vie.
Qu'on perde le rythme, comme dans certaines maladies psychiques, et c'est toute l'existence qui en est déséquilibrée. Bien loin de n'être qu'une manifestation de la vie, le rythme est donc l'expression même de son principe, c'est-à-dire de sa vitalité.