CollectionsChemins de penséePhilosophie vagabonde
9782363921963.jpg

Paru le:  30-08-2016

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-196-3

Ean:  9782363921963

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
256 pages

Genre:  Essai

Thème:  Philosophie

Thèmes associés: 

Philosophie vagabonde

Il est moins confortable de déambuler par les chemins en terre, mais l’avantage c’est qu’ils bifurquent et s'ouvrent vers l'inconnu.

photo-tellez.jpg

Docteur en philosophie de l'Université de Paris VIII, et titulaire d'une licence en lettres romandes de l'Université Karl Marx de Leipzig, l'auteur est né en Colombie mais réside en Suisse depuis vingt-six ans. Il a enseigné la philosophie et la littérature dans des universités à Bogotá, Caracas et Lausanne. Auteur d'une quinzaine de livres en espagnol, celui-ci est son quatrième en français.

« Philosophie vagabonde » est un livre composé de plusieurs strates. Le lecteur pourra trouver des thèmes et analyses plus ou moins traditionnels à la philosophie, la vérité, par exemple, à côté des réflexions qui s’écartent des sentiers battus, comme l’exil ou la cartographie et les empreintes de Mai 68. De même concernant les auteurs étudiés. Socrate, Nietzsche, Cioran, Rudolf Steiner, Clément Rosset ou Albert Caraco configurent dans sa diversité un large terrain. La philosophie ainsi proposée est le résultat d’un mouvement incessant, espèce de marche à jamais insatisfaite où les arrêts ne sont que des étapes transitoires pour continuer la réflexion. Le vagabondage est donc sa caractéristique, manière de dire les points de vue qui le constituent tout en corroborant une affirmation de Knut Hamsun : « ni la subjectivité ni l’objectivité ne sont dignes de foi. Ce qui est digne de foi c’est la subjectivité désintéressée ».

De Socrate, l’analyse se concentre sur les thèses du philosophe concernant l’amour. De Nietzsche, le livre propose deux textes. Le premier s’occupe de sa vie et son œuvre en générale à partir d’un dialogue fictive avec le soi-disant « double » de l’auteur lui-même. Le deuxième est une analyse approfondie des lectures de Nietzsche faites par l’anthroposophe Rudolf Steiner. De Cioran, le premier texte décrit la visite faite par l’auteur au philosophe roumain à Paris avant sa mort en 1995; le deuxième est une étude de son œuvre. De Clément Rosset le livre présente un entretien inédit en français fait par l’auteur en mai 1994 ; le deuxième est également une étude de son œuvre. Quant au dernier auteur, Albert Caraco, l’essai en question explicite la vie et l’œuvre de ce philosophe très prolifique, mais aussi très peu connu.