CollectionsChemins de penséeL’égalité en droit des obligations
0278leo-mlpo-edo-1dcq-400dpi.jpg

Paru le:  31-10-2015

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-182-6

Ean:  9782363921826

Prix:  22 €

Caractéristiques: 
242 pages

Genre:  Documents / Essais

Thème:  Essais Littéraires

Thèmes associés: 

0278leo-mlpo-edo-4dcq.jpg

L’égalité en droit des obligations

"L’égalité suppose une identité de grandeur ou de mesure."

cerc-nb.jpg

Mathias LATINA 

Professeur de droit privé à l’Université de Nice-Sophia Antipolis, il est spécialiste de droit des contrats. 

Pascal OUDOT 

Maître de conférence HDR à la faculté de droit de Toulon, il est spécialiste de droit des obligations et plus particulièrement de droit de la responsabilité civile, il dirige le Master II Professionnel, droit des contrats. 

L’égalité et la liberté sont-elles compatibles ? Le sujet fait depuis longtemps les délices des futurs bacheliers rompus à l’étude des oeuvres de Tocqueville. Le grand démocrate en soulignait les tensions : « Il y a en effet une passion mâle et légitime pour l’égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands ; mais il se rencontre aussi dans le coeur humain un goût dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau, et qui réduit les hommes à préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté ». Ces tensions sont aujourd’hui des plus vives.

L’égalité est le maître mot de notre société démocratique. Le contenu de la notion, que ce soit au plan technique ou philosophique, est loin d’être uniforme. L’ouvrage, résultat d’un colloque tenu au Centre d’Etudes et de Recherches sur les Contentieux, laboratoire dirigé par Pascal Richard, ouvre de nombreuses pistes de réflexion sur un concept protéiforme, étudié déjà par Tocqueville, et remis sur la table d’expérimentation à l’occasion du projet d’ordonnance portant réforme du droit des contrats en 2015. Mathias Latina et Pascal Oudot, spécialistes de droit des obligations, ont voulu offrir au lecteur une vision renouvelée de l’égalité aux hommes de bonne volonté pour que ceux-ci ne soient plus réduits « à préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté ». La présidence du colloque confiée au Bâtonnier Régis Durand le matin, et au théoricien Jean-Jacques Sueur, l’après-midi, a scellé le renouvellement pratique,mais aussi conceptuel de la notion.