A paraître

0496LEO-DCRM-SR-1DC

Paru le:  30-09-2021

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-401-8

Ean:  9782363924018

Prix:  16 €

Caractéristiques: 
56 pages

Genre:  Art

Thème:  Art

Thèmes associés: 

0496LEO-DCRM-SR-4DC

Le sablier de la Riviera

photo-chollet-nb

Denis Chollet Né en 1951 à Philippeville, il fait ses études à Nice et y a vécu jusqu’en 2011. A partir des années 90, il devient historiographe
de la contre-culture, romancier du St Germain-des-Près de Boris Vian et Jean Boullet, raconteur des bistrots populaires de Nice, complice des cinéphiles de jadis, journaliste pour la presse communiste, il a dirigé une exposition récapitulative au musée de Gap intitulée Du Scorpion à Futuropolis en 2018.
Robert Matthey Né en 1947 à Nice, il a photographié en indépendant à partir des années 90. Par la suite, il participe à la fondation du festival annuel Sept off à l’occasion du mois de septembre de la photographie. Il répond régulièrement à des commandes dans diverses thématiques sociétales suivies d’expositions en Région sud ou en Italie : Cervioni village corse, les Pénitents, les Gitans, la pêche côtière, le contre-sommet du G8, Saint Roch quartier de Nice ... Il a dirigé l’exposition photographique à la Halle Spada consacrée à la mémoire des bâtisseurs en 2011.

Il s'agit d'une sélection de photographies documentaires de Robert Matthey choisies dans diverses thématiques et commandes suivies d'expositions en Région sud ou en Italie : Cervioni village corse, les Pénitents, les Gitans, la pêche côtière, le Contre-sommet du G8, St Roch quartier de Nice …Certaines ont été montrées au public à l'occasion du Festival annuel de la photographie Sept-off.

Mon récit composé pour cette sélection, Le sablier de la Riviera, est une approche contre-culturelle des habitants et des mœurs passées, un envers de la Riviera des princes russes et des comtesses anglaises qui ont forcé la légende de l'Azur et fait trop souvent oublié le peuple sur cette portion méditerranéenne. Ici, on salue des hommes et des femmes au travail quotidien, dockers ou marchands, instituteurs ou conducteurs de pelles mécaniques, on les suit également à la manifestation, au carnaval, au jeu de la pétanque. Leurs enfants furent rieurs et en attente de lendemains enchanteurs comme nous pouvions l'être durant les Trente Glorieuses. Un récit qui laisse écouler le temps comme le sable dans le sablier, à l'occasion d'une cuisson de l’œuf pondu le matin même, dans le jardin d'un village de l'arrière-pays à la frontière italo-française.

Cette anthologie de photographies suit une rythmique de jazz à partir d’un récit : le Sablier de la Riviera. L’envers du quotidien des habitants et celui des mœurs passées donnent le « là » sur tant de dissonances encore en mémoire. Les princes russes et les comtesses anglaises ont occupé le devant d’une scène d’Azur magnifi ée en vérité tout au long du siècle par les conducteurs de pelles mécaniques ou les dockers, les maraîchers ou les Carnavaliers, les poissonniers ou les instituteurs, les champions du jeu de pétanque ou les libraires, les noctambules ou les urgentistes. Ici, le sable laisse écouler le temps dans un sablier de maître-verrier souffl eur de transparence, avec autant de simplicité que pour la cuisson d’un œuf à la coque pondu le matin même, dans le jardin d’un village de l’arrière-pays à la frontière ligure. Et avec la simplicité du bruit des vagues à minuit ou des balais métalliques sur les cymbales du drummer avant minuit.

A paraîtreDiego Fusaro