A paraître

0483LEO-JPM-RPH-1DC

Paru le:  30-10-2020

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-388-2

Ean:  9782363923882

Prix:  20 €

Caractéristiques: 
354 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

0483LEO-JPM-RPH-4DC

Années « Roses pour l’hiver »

Mon pays me faisait élire, dans ce royaume dit Fortuné, ce mât de hune d’où je voyais se succéder les aubes éblouies.

JPM-Photo-NB

Né à Mostaganem en 1927, Jean-Pierre Millecam a consacré toute son œuvre, écrite durant plus d’un demi-siècle, à l’Algérie et au Maroc, dont il est l’un des témoins historique. Professeur, il publie son premier roman, en 1951, sous les auspices d’Albert Camus, Hector et le Monstre, chez Gallimard. Plusieurs de ses titres seront, par la suite, sélectionnés pour des prix (Fémina, Goncourt, Renaudot...). Certains critiques littéraires lui ont également prédit le Nobel.

Me voici bientôt face aux infortunes de Sylvia. Laissons parler un ego dont les verdicts s’apparentent à ceux de l’antique Sibylle. Quand, pour achever cet interminable récitatif, je me penche sur ces épaves condamnées à flotter parmi le râle des abîmes, je sais que je suis réduit à ne souligner, de ma détresse, que de simples contours, à ramener ma nébuleuse à une trame transparente, ignorant l’épaisseur du vécu, lui-même roulé du sommet au creux de la vague.

Les Années Camus s’achèvent sur le cruel accident du 4 janvier 1960. Le choc atteint Jean-Pierre Millecam d’autant que l’auteur de L’Étranger n’a cessé de le défendre et de le révéler auprès de Gallimard. Depuis 1958, l’héritier présomptif a trouvé une épouse dont le dévouement lui a fait oublier l’attentat dont il a été victime le 12 mai 1956. Mais, à l’occasion, la mort a choisi: l’assassin, stipendié par les gendarmes d’un village proche de Tlemcen (Algérie), est mort, crucifié sur un figuier, la langue arrachée. Le Qualis Artifex pleurera néanmoins son meurtrier, dont il n’a jamais vu le visage. Geneviève Serreau prend la relève. Bien loin de l’hiver, les roses connaissent une incroyable floraison. Hélas, l’épouse idéale doit naviguer constamment entre le Maroc et Paris pour des soins cliniques.Jean-Pierre Millecam se sent de nouveau livré aux forces qui le traquent depuis la naissance.

A paraîtreFrançois-Xavier Faure