A paraître

0299leo-cerc-lnedlg-1dcsite.jpg

Paru le:  31-10-2016

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-203-8

Ean:  9782363922038

Prix:  22 €

Caractéristiques: 
226 pages

Genre:  Droit

Thème: 

Thèmes associés: 

0299leo-cerc-lnedlg-4dcsite.jpg

Vérités du Politique

Les nouveaux enjeux de la gouvernance

Comment penser la « gouvernance » lorsqu’elle désigne par métonymie l’exercice du pouvoir en général par les institutions politiques telle la gouvernance de l’État, la gouvernance de l&

0299leo-cerc-lnedlg-photonbs.jpg

Sophie Perez est maitre de conférences HDR en droit public, co-directrice du Centre d’Etudes et de Recherches sur les Contentieux de la faculté de droit de Toulon, et spécialiste du droit de l’Union Européenne.
Pascal Richard est maitre de conférences HDR en droit public, directeur du centre d’Etudes et de Recherches sur les contentieux de la faculté de droit de Toulon, et spécialiste de théorie du droit et de droit constitutionnel.

Entre pragmatisme et désillusion idéologique, l’Union européenne ressemble aujourd’hui à un espace politique balbutiant, tant la complexité de cette « construction » a éloigné les peuples de l’idée européenne originaire, basée sur la paix mais aussi et surtout sur la solidarité entre des Hommes. Le système inédit de distribution des pouvoirs qui a été mis en place par les traités, à l’intérieur duquel des institutions reflétant des intérêts différents et/ ou contradictoires se font face, suscite aussi de multiples interrogations sur l’organisation politique de l’Union. La prise de décision y relève à la fois de l’exploit technique mais aussi de la négociation, du consensus et des compromis réalisés par les multiples acteurs en présence: acteurs étatiques (à tous les niveaux des États), acteurs institutionnels, acteurs privés. Les procédures d’adoption et de contrôle de et sur l’action de l’Union européenne, tout en tentant de les rendre « plus efficaces et plus démocratiques ».

Traiter de la « gouvernance » semble procéder d’une démarche qui peut paraitre dilatoire. Évoquer la « gouvernance » c’est en apparence adhérer à un brouillard de significations : à une terminologie qui peut davantage s’avérer stratégique que pleinement assurée ou assumée. En effet, cette expression témoignerait bien souvent « en creux » d’une certaine désillusion idéologique à l’égard de la manière dont nous portons notre regard sur l’État lui-même ou, plus largement, sur une quelconque forme d’organisation politique – par exemple, celle attribuée à l’Union européenne.

A paraîtreVérités du Politique