0350LEO-LD-FAM2-1DC

Paru le:  21-10-2018

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-254-0

Ean:  9782363922540

Prix:  22 €

Caractéristiques: 
212 pages

Genre:  Littérature générale

Thème:  Art

Thèmes associés: 

0350LEO-LD-FAM2-4DC

Les grandes oubliées de l’art

Qu’est-ce que l’artiste ? C’est un homme qui voit mieux que les autres, car il regarde la réalité nue et sans voiles. Voir avec des yeux de peintre, c’est voir mieux que le commun des mortels.

DIONIGI-Laurence-NB

Laurence Dionigi est autrice de romans, nouvelles et sketches. Elle milite notamment pour les droits de la femme. L’essai, Les grandes oubliées de l’art, rend hommage ou plutôt «femmage» aux sculptrices et femmes peintres de l’Antiquité à nos jours et explique pourquoi l’histoire de l’Art les a sciemment occultées.

De manière générale, et à quelques exceptions près, force est de constater que le grand public n’est pas en mesure de citer spontanément des noms de femmes artistes peintres et rarissimes sont celles évoquées et mentionnées dans les livres d’histoire de l’Art bien qu’elles soient nombreuses à s’être non seulement adonnées à cette passion mais ont excellé dans ce domaine peignant pour les puissants de l’époque. Exceptionnels aussi sont les hommages qui leur ont été consacrés lors de ces dernières décennies. Aujourd’hui encore, les artistes femmes sont sous représentées dans les galeries, les collections publiques ou les expositions. L’art serait-il donc misogyne?

« La lecture de ce manuscrit a confirmé ma réelle passion pour ces femmes artistes et le message qu’elles nous ont transmis. Même si cette information se cache dans un des méandres de notre esprit, il est frappant de constater à quel point les femmes ont dû se battre sinon pour peindre, au moins pour se faire reconnaître en tant qu’artiste peintre et ce depuis toujours. Le destin de Margaret Ulbrich dont le mari usurpa les œuvres ressemble à celui de Colette, quelques années auparavant avec Willy, son mari. Finalement, elles eurent gain de cause… mais au prix de quelle bataille! Concernant Dorothea Tanning je me suis longuement interrogée pour savoir qui influença l’autre en observant les très oniriques tableaux de Max Ernst. À travers leurs batailles, ces femmes ont contribué à faire avancer la cause des femmes et à travers elles celle de l’humanité. Donc, il est important qu’un ouvrage de cette qualité les réunisse et les mette en valeur. Mais, n’oublions jamais qu’aujourd’hui encore, une régression est possible. Tout ce qui a été acquis peut être remis en cause.»